Pages

samedi 19 janvier 2013

Epilation électrique : c'est parti!

Vendredi, je me suis déplacée chez ma dermatologue.  Non pas pour une nouvelle séance de laser, puisque c'est fini (sauf peut-être l'une ou l'autre retouche prochainement) mais pour une première séance d'épilation électrique.

Comme vous le savez, j'ai pas mal de poils blancs impossible à traiter au laser.  Il faut donc passer par l'électricité.

La méthode est simple : une aiguille plantée dans le poil, un petite dose d'électricité et voilà notre poil qui fait moins le fier!

C'est très efficace puisque le poil ainsi brûlé ne repousse pas.  Donc, contrairement au laser, il n'est pas nécessaire de faire un nombre incalculable de séances pour se débarrasser de ces poils disgracieux, surtout chez une trans.
Par contre, il y a d'autres poils qui peuvent repousser, mais pas celui grillé.

Pourquoi faire le laser plutôt que l'épilation électrique? Pour la rapidité : une séance de laser dure entre 10 et 20 minutes pour l'ensemble du visage.  L'électrique a pris presque 1h pour une toute petite zone.  C'est donc beaucoup plus long.

Est-ce que cela fait mal?  Oui, si la zone à épiler n'est pas anesthésiée.  Moi, j'avais mis de l'Emla sur la zone.  Ensuite, la dermatologue a procédé à une injection d'anesthésiant local.  Grâce à l'Emla, je n'ai pas senti les injections et grâce aux injections, je n'ai pas senti les piqûres de l'aiguille électrisante.

Le résultat est pas mal puisque le poil est immédiatement retiré.  Il ne faut pas attendre 1 semaine comme le laser.  Par contre, cela crée une méchante rougeur et je ne parle pas des énormes boutons!
Pour cette première séance j'avais prévu une zone pas trop visible mais tôt ou tard, il faudra que je passe à des zones visibles... hem...

Vu le temps qu'il a fallu pour cette petite zone et vu le nombre de poils qu'il me reste, je pense encore voir ce cabinet dermatologique encore souvent!
Mais comme j'aime le dire : c'est un mal pour un bien.

Si pendant la séance, je n'ai eu aucune sensation (ou presque, il arrivait parfois que je sente l'électricité mais sans aucune douleur), le réveil fut plus douloureux.  Une fois l'anesthésie sans effet, la douleur s'est faite sentir.  Non seulement une sensation de brûlure mais aussi une petite douleur à l'endroit où l'aiguille a été insérée.
Heureusement, cela n'a pas duré.

Par contre, les rougeurs et les boutons sont toujours bien là 24h plus tard.  La consigne est de bien hydrater plusieurs fois par jours avec une crème hydratante (Cicalfate en ce qui me concerne).

Sur le coup, je ne vois pas une grande différence car, malgré le temps passé, il n'y a qu'une petite zone de faite mais cela viendra :)  En même temps, ce sont des poils blancs donc pas visibles à la base.

Et le coût?  J'avais peur du prix.  En effet, le laser, 20 minutes (voire moins) pour 100€.  L'électricité c'est presque 1h... pour 30€!
Bien sûr, vu la quantité de poils à faire, cela va encore me coûter un os, mais c'est encore raisonnable par rapport au laser.  D'autant qu'il ne faut qu'une seule séance pour éradiquer le poil définitivement.

Bref, une première séance qui m'a fait du bien, surtout que je n'ai eu aucune douleur (sauf après mais bon, on ne peut pas tout avoir :) ).

2 commentaires:

  1. Je t'avoue que rien qu'à la lecture de l'article, j'ai eu mal pour toi. Une heure complète à se faire "électrocuter" le visage.. Je préfère ne pas penser à ce qu'on ressent quand l'anesthésie cesse de faire effet (et du coup, j'espere que le laser sera suffisant pour moi !)
    A ce propos, tu as encore mal maintenant que 48h se sont écoulées depuis la séance de torture ?

    RépondreSupprimer
  2. Durant la séance je n'ai vraiment rien senti donc l'heure est passée vite :)
    Non, 48h plus tard je n'ai plus mal sauf quand j'appuie, et encore, c'est léger. Faut juste bien hydrater parce que c'est vraiment vraiment moche à voir !

    RépondreSupprimer

Tu peux aussi t'exprimer !