Pages

lundi 5 mars 2012

Les voisins

Lorsque je me suis lancée dans ma transition, je me suis prise la tête pour savoir comment l'annoncer à mon entourage.
Au final, j'ai utilisé une méthode différente pour chaque personne au courant à ce jour.
A chaque fois, cela s'est bien passé et je pense que les principales personnes savent à quoi s'attendre d'ici peu avec moi.

Toutes ? Non, car il règne encore un petit groupe de personnes qui résistent encore et toujours à l'envahisseur :-)

Les voisins !

Oui, on les oublie souvent et pourtant !
Ici, je parle de mes voisins directs, ceux qui habitent le même immeuble que moi. Pas ceux des bâtiments voisins car je ne les connais pas (je ne sais même pas à quoi ils ressemblent et ça fait 5 ans que j'habite ici !)

Dans mon immeuble, nous sommes 3. Si on me décompte, ça fait 2 (ça va, je ne suis pas si blonde que ça, je sais compter jusque 3 ^^ )
Les voisins, on vit avec sans vivre avec. Je veux dire qu'on les voit régulièrement mais on ne sait pas vraiment qui ils sont. J'ai eu l'occasion de me rendre chez eux à quelques reprises, étant la seule personne de l'immeuble capable d'utiliser une calculatrice sans la faire planter ^^ (en gros, quand leur PC est planté, c'est bibi qui s'y colle).
Donc, je m'entends bien avec mes voisins et c'est toujours un vrai plaisir de les aider à relancer leur machine qui a décidé de bosser autant qu'un fonctionnaire des finances.

Bref, avec les voisins, ça va. Mais j'aimerais les mettre au courant de la situation. En effet, le jour J approche lentement mais surement. Ils vont donc se retrouver nez-à-nez avec une voisine en lieu et place d'un voisin.

Quand je suis chez moi, je vis en fille assez souvent. Donc, je stresse toujours qu'un voisin vienne frapper à ma porte pour me demander quelque chose. Du coup, je gare ma voiture bien loin comme ça, si ils regardent par la fenêtre, je ne suis pas chez moi !
Et honnêtement, cette situation commence à m'énerver ! Si je ne peux même plus faire ce que je veux chez moi, c'est quand même grave !
Pour éviter cette situation et pouvoir sortir de chez moi sans avoir peur de tomber nez-à-nez avec un voisin, j'aimerais les mettre au courant.

Et bien c'est plus difficile que je le pensais !
En fait, je ne sais pas comment faire : le visu, le mot dans la boite-aux-lettres ou sur la porte.
Dans le cas d'un mot, je fais quoi ? Une lettre de 3 pages expliquant dans le détail le pourquoi du comment ou je me contente d'un post-it ?

Donc voilà, ce matin j'étais motivée, j'avais en tête d'écrire une bafouille et de la mettre dans leur boite mais je ne sais plus trop quoi faire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tu peux aussi t'exprimer !