Pages

mardi 23 août 2011

Tentative auprès de ma mère : raté

Il y a quelques jours, j'étais bien déterminée à tout dire à ma mère.
J'ai donc fait tout ce que je devais faire durant la journée en attendant impatiemment la fin de la journée, c'est-à-dire le moment où j'allais voir ma mère.

Mais une fois arrivée chez elle, ce n'était plus du tout pareil : le stress est apparu.
Résultat, impossible de dire quoi que ce soit. Le blocage complet.

Je trouve le fonctionnement du cerveau assez étrange. Bon, déjà, ça veut dire que j'en ai un et qu'il fonctionne approximativement bien ^^
Par contre, pourquoi une fois sur place, je me suis retrouvée incapable de dire quoi que ce soit. Je sais que dans la famille on a jamais été du genre à se parler de nos problèmes mais bon... il y a des choses qu'il faut dire.
Et je m'étais préparée toute la journée. Pourtant, rien n'a voulu sortir.

Ca n'a pas raté : ma soirée a été bien déprimante. Au point que j'ai fait quelque chose de relativement rare chez moi : l'alcool ! Et vu que je bois rarement, ces 2 verres de Pisang ont suffit à me mettre KO ^^

Aujourd'hui, je me demande si la solution ne serait quand même pas l'email. De plus, elle pourrait le lire à son aise et poser toutes les questions qu'elle veut après.

J'ai l'impression que ça va être plus difficile que ce que je pensais...

A part ça, niveau moral c'est vraiment en dents de scie : je peux passer de l'euphorie à des envies suicidaires en quelques heures.
Mais globalement, j'arrive encore à gérer.
Perso, je trouve que les trans* ont vraiment un moral d'acier pour supporter tout ça ;-)

4 commentaires:

  1. Je confirme ce n'est vraiment pas évident !

    Pour ma part, ma famille n'est pas encore au courant. Certains de mes collègues et plusieurs ami(e)s l'ont appris via Facebook lorsque j'ai publié quelques photos de la GayPride 2011 de Toulouse. Globalement ça c'est bien passé et je n'ai perdu que 2 contacts FB et depuis ça fait du bien de pouvoir s'exprimer librement sur ce type de média.

    Quant à la famille et bien je suis comme toi, je ne sais pas comment leur annoncer, j'ai peur de les choquer ou de les vexer car ce n'est pas non plus la même génération. Enfin bref, je ne sais pas si j'arriverai à leur annoncer un jour :x.

    Bon courage ! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne parle pas souvent de moi et encore moins sur Facebook. Pour la famille, je ne m'en soucie pas de trop, c'est juste ma mère (mon père est mort donc pour lui, le prb est réglé).

    Pourtant, je ne crois pas que ma mère le prendrait mal mais au moment de parler, j'ai toujours un doute et voilà...

    Faut vraiment trouver le bon moment mais c'est à croire que ce bon moment n'existe pas.

    Bon courage à toi aussi ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonsoir Sarah, je lis ton blog et c'est impressionnant comme j'ai l'impression que nos histoires sont similaire à 80% sauf que moi je vis ce que tu as vécu il y a 4 ans... je suis comme tu étais bloquée avec ma mère cherchant le meilleur moment pour lui parler, ne sachant pas sa réaction, c'est très difficile !! merci pour ton blog qui est bien ;)

      Supprimer
    2. Il n'y a pas de meilleur moment, ne te prends pas la tête ^^
      Fais comme moi : l'email! J'ai envoyé un mail avec une brochure en pièce jointe et c'était fini :)

      Supprimer

Tu peux aussi t'exprimer !