Pages

dimanche 24 juillet 2011

Mon histoire - Part5

Ceci étant un blog et non une autobiographie de 254 pages, je pense qu'il est temps d'arriver à la fin de l'histoire de ma vie. En même temps, j'ai 33 ans, je n'ai pas de quoi écrire 254 pages.

A 29 ans, j'arrive enfin à décrocher mon premier boulot ! Il était plus que temps et je crois que je devais être la seule conne à être contente chaque matin d'aller bosser! D'autant plus que le boulot était une petite merveille : j'étais fonctionnaire :)
Et je vais même vous avouer que j'étais la caricature parfaite de la fonctionnaire. Je travaillais dans des écoles communales (maternelles et primaires) en tant qu'assistante administratif. Le boulot n'était pas stressant du tout, les directrices et le directeur (puisque je faisais 3 écoles) de vraies perles.

Ma plus grande crainte se situait au niveau des élèves. N'ayant jamais été une grande fan des enfants, j'avais un peu peur. Aujourd'hui, c'est eux qui me manquent le plus ! Bon, que les choses soient claires : j'en veux pas ! :) mais j'ai passé de super bons moments avec eux.

C'était maximum 2 contrats d'un an. J'ai fait les deux ans, ensuite il n'a pas été possible de prolonger puisque les écoles n'avaient plus droit aux aides à l'emploi et devaient donc me payer intégralement (enfin, pas les écoles, la Commune devrais-je dire).

Et me voilà de retour au chômage. Du coup, je fais le métier que je suis censée faire quand j'en ai la possibilité : je répare des ordinateurs.

Cette partie de ma vie est une des meilleures.

Côté transsexualité, ça ne s'arrange absolument pas. D'ailleurs, j'ai officieusement (on va dire) changé de sexe. Pour moi, aujourd'hui, je suis une femme. Point barre.
Chez moi, je le suis et j'attends avec impatience l'épilation faciale pour l'être dehors également.
Vu qu'on me confond souvent avec une femme, je pense qu'une fois l'épilation faite, tout se passera bien... je l'espère...

Restera un petit détail : les autres. Comment fait-on pour annoncer aux personnes de son entourage, c'est-à-dire amis, famille, voisin et j'en passe, qu'on change de sexe ?
Ce n'est franchement pas le genre de truc qu'on annonce entre le fromage et le dessert. Et vu que je ne suis pas du genre à me confier ou à parler de moi, ça risque d'être extrêmement difficile de le dire.
Me faire comprendre, ça, je m'en moque un peu. Je ne suis pas très famille. Donc, si ma famille ne m'accepte pas, m'en fout :) Et pour les amis, idem. En plus, des amis, on peut s'en refaire. Mais malgré ça, j'ai peur. Peur de leur réaction. C'est ridicule puisque je m'en moque. Je suis la réincarnation de la contradiction ^^

Pourtant, le moment approche. Je suis sûre de moi comme je ne l'ai jamais été. Quand je parle de moi, je le fais au féminin si je ne fais pas attention. Je suis tentée de dire que le changement est fait même si...

...Même si rien n'est fait. En effet, tant que je n'ai pas fait l'épilation faciale, je ne fais pas les démarches officielles c'est-à-dire psy, endocrino et autres joyeusetés.

En fait, j'ai eu envie de le faire. Je m'étais même renseignée auprès d'une association pour avoir l'adresse d'un psy pour me lancer mais ils n'ont pas pu m'aider (une association qui ne peut pas aider pour un truc de base comme ça, je me demande à quoi elle sert).
Et sur les forums, c'est difficile de trouver de l'aide. Sur la plupart des forums c'est du chacun pour soi et des disputes à tout va.
C'est du coup très difficile. Pourtant, tout ce que je voulais, c'était l'adresse d'un psy dans un rayon de 50km. Et 50km à l'échelle belge, ça fait la moitié du pays ^^ Bon, ok, pas à ce point :) Mais demandez à un belge de faire 50km, il vous dira que c'est super loin et embarquera son frigobox avec ses boissons et son sandwich :)
Mais rouler ne me dérange pas. Je connais le centre à Liège mais, je suis belge quand même et donc faire 100km c'est quand même un peu beaucoup et je cherchais donc une aide plus proche. Surtout que je n'ai pas entendu beaucoup de bien de cette équipe liégeoise (maintenant, comme je l'ai dit, je prends avec des pincettes ce qui est dit sur les forums).

Me voilà donc à 33 ans un peu perdue. Certaine de mes choix mais un peu bloquée sur la suite des événements.
Je ne sais pas à qui m'adresser ni par où commencer pour rendre les choses officielles.
J'ai encore quelques mois devant moi pour trouver les adresses... On verra.

J'ai zappé quelques morceaux de mon histoire pour ne pas faire trop long. Je trouve que 5 parties, c'est déjà pas mal. Si vous avez des questions, n'hésitez pas :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tu peux aussi t'exprimer !